مدونة عمر الحاج

مدونة وموقع الأستاذ عمر الحاج

موقع عمر الحاج

موقع الأستاذ عمر الحاج هو موقع متخصص في مختلف الدروس والمواضيع التي تخص الطالب الجامعي.

   

Il y a un proverbe qui dit “ce sont les petites pluies qui gâtent les grands chemins”. C’est pareil pour l’apprentissage des leçons. Souvent, on ne peut poursuivre le raisonnement mathématique et l’enchainement du calcul à cause de certains détails qui semblent vraiment banals. Plus mystérieux encore et de lassitude pour ne pas dire de la paresse, qu’on on lit un texte et on me demande d’expliquer un mot qu’on mâchait depuis qu’on connaît la lecture, et je ne connais pas la réponse; je dirais même souvent la vraie signification. Bien sûr ce n’est pas la honte! Mais, le vilain défaut est de ne pas essayer de minimiser les dégâts! J’imagine les choses comme pour un jardin à nettoyer. Il suffit juste d’enlever quelques pierres par jour pour que le jardin soit propre dans quelques mois voire quelques semaines. C’est exactement ce qu’on remarque pour apprendre une langue ou maîtriser une méthode mathématique : on ignore souvent de maîtriser les notions de bases avant de se naviguer dans les choses sérieuses et avancées.


Pour que je sois plus claire, je cite un exemple concret. Souvent, quand je me mets à faire une démonstration mathématique, au début je sens que les étudiants me suivent. Le silence que je remarque est un bon signe de satisfaction! Mais dès que j’arrive à introduire les sinus, cosinus, intégrales, etc.. ou à utiliser certaines notions algébriques, genre, valeurs propres et vecteurs propres, tout le monde se met à avaler difficilement les morceaux! Ils se comportent comme quelqu’un qui mange du repas sans avoir l’appétit ou fait le semblant de comprendre pour éviter l’insupportable : Ils disent à l’intérieur d’eux  même “ces notions, je les aime pas!”. Et c’est exactement ce que dit l’enfant à haute voix lorsqu’on lui demande de réviser les mathématiques ou les langues : le point noir de la plupart de nos enfants! En fait, ils ont raison, parce que généralement, on évite souvent ce qu’on ne maitrise pas sous prétexte qu’on ne l’aime pas!


Quand je me trouve dans une telle situation, je reprends mes souffles! Signe de désespoir! Et je me mets à réfléchir dans quel passage, j’ai commencé à parler du chinois! Je m’adresse à mes étudiants par la fameuse expression “Est-ce clair!?” pour confirmer mes soucis! Et peut-être que le geste se fait suite à certains courageux qui m’interrompent pour me dire “monsieur, j’ai rien compris!”. En fait, pour moi, c’est plutôt encourageant! Il m’a, comme même, fait gagner du temps perdu! Parfois, le silence est trompeur! Mais, le problème est que souvent la répétition ne fait qu’alourdir la tête et interfère la concentration. Alors, là il faut vraiment être bien au courant du niveau scientifique de l’étudiant et avec un signe de soulagement “triché” mais épatant, tout simplement parce que je savais, je commence à faire un rappel de certaines notions de base. Si non, personne ne comprendra la suite si je continue à jouer le sourd! Je ne vous cache pas : rien n’est découragent et frustrant que de dire “monsieur j’ai rien compris de tout ce que vous avez fait depuis le début!”. Et ils osent!


Je vous ai fait toute cette histoire, juste pour vous dire : Lors de ton lecture d’un livre, et que si, dans un passage, vous rencontrez des mots qui sont peut-être ambigus ou nouveau pour vous, ne manquerez jamais de consulter ton dictionnaire! Même à maintes reprises. La répétition ne fait qu’enrichir et rafraîchir la mémoire. De même, lors d’un raisonnement mathématique ou physique, ne jamais rater de revoir certaines notions de base que vous avez oublié. Il faut les répéter d’une façon rationnelle en vie de les maîtriser. Il est temps de finir avec les petites pluies qui ont tant gâtées vos grands chemins! Ils bousilleront tous vos futurs projets.

لا يمكن الرد على هذا الموضوع.